Passeuse d’âme après un avortement

Il m’arrive régulièrement de rencontrer des femmes ayant subit un avortement. L’âme du bébé reste accrochée à l’aura de la personne. Il est nécessaire de faire aller cette âme dans la Lumière afin qu’elle puisse continuer son chemin d’évolution.
Je fais donc les prières nécessaires.
La personne va vivre le deuil à ce moment-là, lorsque j’aurais libérée l’âme. Elle aura des remontées émotionnelles, des souvenirs en rapport avec cette grossesse et l’avortement qui a suivi. Elle vivra un chagrin, puis elle se sentira plus légère, comme délivrée d’un poids.
Ainsi, les mémoires en rapport avec cette situation seront nettoyées.